Tu n’imagines pas tout ce que tu es capable de faire en 24h !

La productivité c’est une affaire entre TOI et TOI.
C’est ton développement personnel à toi, et à personne d’autre. Tu ne trouveras aucun magasin pour te vendre de la productivité…

Alors ?… Voici ce que nous allons faire ensemble !

Nous allons découvrir ce qu’est vraiment, la productivité, pourquoi tu dois l’améliorer, et comment le faire.

Allez, c’est parti !

Un peu de latin d’abord. Si, si c’est important !
Productivité vient de Productio, qui signifie allongement et prolongation, sous-entendu du temps. Ce mot est construit à partir de pro, « en avant » et de ducere, « conduire ».

Conduire en avant, donc.

Voici mes meilleurs conseils, et toutes mes astuces…

1. Savoir pourquoi tu veux augmenter ta productivité.

Quelle que soit la situation, si tu sais précisément pourquoi tu veux le faire, alors c’est un (énorme) bout du chemin qui est déjà fait. Alors prends de quoi noter, et liste les raisons pour lesquelles tu veux augmenter ta productivité. Pour apprendre, pour lire, pour faire du sport, pour prouver quelque chose ? Note également quelle pourrait être ta productivité maximale. Garde ton support près de toi, on y revient dans quelques instants.

2. Savoir pourquoi tu n’es pas assez Productif(ve)

Sur le même support, liste toutes les raisons que tu connais. Note ce qui est en toi, et qui gêne ta progression, ce qui d’après toi, entrave ta productivité. Tu réfléchis trop ? Tu confonds rentabilité et productivité ? Tu manques de confiance en toi ? Tes performances sont trop faibles ? Tu as peur de réussir ? Peur d’échouer ? Tu ne sais jamais par où commencer ? Ou alors quand tu commences tu ne finis pas ? Trouve les raisons qui font que tu n’es pas assez productif(ve) et note-les sur ton support.

3. Savoir ce qu’est la productivité pour toi.

Il faut savoir que l’interprétation est parfois très différente, d’un pays à l’autre. Pour certains, c’est faire de notre mieux dans les délais les plus brefs, au risque de faire des erreurs, pour d’autres c’est réfléchir calmement, classer ses idées, et ensuite agir. Les anglo-saxons n’ont pas la même approche de la productivité que les latins. Donc, il n’y a pas de bonne réponse, il faut juste que tu trouves la tienne, celle qui te convient.

4. Changer tes habitudes quotidiennes.

Il te faut de l’organisation, de la stratégie. Il faut comprendre que tout dépend de tes habitudes quotidiennes, donc c’est elles qu’il faut changer. Comment ? en prenant une décision radicale ! Tu dois te préparer à une sorte de rupture dans ta vie. Tu te lèves tard ? C’est fini. 6 heures de télé par jour ? Fini aussi. Mais attention ne mélangeons pas la décision et les résultats ! Le fait de décider, c’est s’engager à suivre ce chemin, maintenant que tu en sortes parfois ce n’est pas grave, que tu tombes en avançant, ce n’est pas grave non plus, tant que tu sais que tu as choisi ce chemin et que tu y reviendras toujours ! (On parlera des Habitudes très bientôt)

5. Faire le point.

Un peu comme ce que je t’ai proposé en 1 et en 2, que tu as écrit sur ton support. Maintenant il faut apprendre à planifier. Tu n’imagines même pas tout le temps qu’on gagne simplement parce qu’on a planifié sa journée, sa semaine ou son mois ! Donc pour chaque période, journée, semaine, mois, il te faut une liste de chose que tu veux faire absolument. Donc ce qu’on va faire maintenant c’est que tu vas prendre cette fois-ci un nouveau support, de préférence une grande feuille de papier A4, et tu vas écrire tout ce que tu aimerais pouvoir accomplir (sois réaliste) dans les 24 prochaines heures. (tu peux le faire pour une période plus longue, mais fais le déjà pour 24h et ensuite tu le feras pour 1 semaine, ensuite pour 1 mois …)

6. Gérer les priorités.

Maintenant que tu sais tout ce que tu veux faire, il faut mettre en place un système. Une méthode de classement simple, visuelle et immédiate, et qui te boostera immédiatement. Trouve 2 stylos ou surligneurs de couleurs différentes et reprends ta feuille A4 avec tous tes objectifs.

Voici le classement que je te propose :

a) Couleur 1 : les choses importantes et urgentes (qu’il faut absolument que je fasse au plus vite !)

b) Couleur 2 : les choses importantes mais pas urgente (il faut les faire avant la fin de la période donc il faut décider précisément quand les faire)

c) Sans Couleur : Les autres choses, qu’il faut déléguer ou remettre à une autre période car elles sont soit urgentes mais sans importance, soit ni urgentes ni importantes.

Maintenant que tu connais le classement et que tu as choisi les couleurs, choisis 3 objectifs à entourer avec la couleur 1.
Puis choisis 3 objectifs à entourer avec la couleur 2.

Remarque 1 : le chiffre 3 n’est pas anodin, les multiples objectifs sur une période doivent toujours être compris entre 2 et 5, mais une fois de plus c’est toi qui sais ou tu en es. Si dans les 7 derniers jours tu as accompli l’équivalent de 6 objectifs toutes les 24h alors revois ce chiffre à la hausse ! Mais garde le code couleur.

Ce point sur les priorités permet d’avoir une vision clair sur l’essentiel mais surtout d’aller chercher les tâches qui nous permettront vraiment en fin de période d’être fier(e) du travail qu’on a accompli.

Remarque 2 : Sur de plus longues périodes, les classement de couleurs peuvent varier en fonction des éléments qui caractérisent les facteurs urgents et importants.

Par exemple :

  • rouge = déjà en retard
  • bleu = à faire s’il pleut
  • jaune = à faire très tôt le matin
  • vert = va me rapporter de l’argent
  • noir = très difficile

C’est une double classification.

7. Garder le Focus.

C’est une étape importante et indissociable de l’amélioration de la productivité. Comme on vient de le voir la planification est une étape importante pour booster sa productivité, car le plan est comme la feuille de route. Il faut donc le faire le plus tôt possible (au moins la veille) et il faut y revenir plusieurs fois pendant la période. Moi par exemple avant de commencer chaque journée, je lis mon plan, et après avoir terminé une tâche, je relis mon plan.

8. S’autodiscipliner

Ce qui est à faire aujourd’hui est à faire AUJOURD’HUI, et pas demain ou le jour suivant. Une fois que tu as toi même choisis tes objectifs, et que tu as toi-même planifié les tâches à exécuter, il faut les exécuter ! Les vidéos divertissantes sur les réseaux, les séries TV, les coups de fil de plusieurs heures c’est sympa mais il y a un temps pour tout ! Réalise que si tu fais ce qui est agréable et facile aujourd’hui, demain tu le regretteras. À contrario si tu fais ce qui est difficile et utile aujourd’hui, demain tu en profiteras. On récolte ce qu’on sème.

9. Fixer un temps pour chaque chose.

Une fois que tu as établi le fait que tu dois te discipliner, c’est le moment de créer ton planning. Fixe et respecte le même créneau horaire pour tout ce que tu as à faire au quotidien, Manger, Sport, Ecrire, Répondre aux mails, mais surtout dormir et se réveiller ! Ton heure de lever doit être la même, du dimanche au samedi, je sais que c’est dur, je suis passé par là ! Mais si tu veux être quelqu’un de productif, le sommeil est très important donc il ne faut pas jouer avec. Si tu as besoin de 6h de sommeil, et que tu veux te lever à 5h tous les jours, tu ne peux pas t’amuser à te coucher après 22h30. Même pas le week-end. Parce que tout ces décalages vont avoir des répercussions sur les journées suivantes. Donc une fois que tu fixes ton heure de lever, efforce-toi de la tenir 7/7. Et si tu as du mal à t’endormir tôt, 2h avant d’aller te coucher, plus de télé, plus d’écran, prends un bon livre, bois une tisane et ça devrait le faire ! Les statistiques sont effrayantes, une majorité de gens avouent ne pas dormir assez ! Finalement, épuisement total. Je sais que ça fait peur d’imaginer sa vie comme ça je t’entend déjà penser « on est pas à l’armée oh.. » puis « et mes copains copines, et ma famille ? » N’oublie jamais que les sorties avec les copines et les copains, c’est bien, mais ce ne sont pas EUX qui vont régler tes problèmes. SIX MOIS d’intense discipline peuvent te propulser SIX ANS en avant dans ta vie !

10. Mettre de l’Ordre.

Pour deux raisons essentielles. La première, c’est que ta maison, ton appartement, ton bureau sont des lieux de circulation d’énergie. Le soleil qui entre par la fenêtre, un peu d’air frais, ranger tes affaires te permettent de te créer un monde propice à ta productivité. La lumière, le bruit, le calme, les couleurs. Tout est important. Et surtout, la deuxième raison est une évidence : quand c’est rangé, tu ne perds plus de temps à chercher !

11. Se Challenger !

Chaque tâche que tu dois accomplir est un défi, que tu te lances, que tu dois relever. Prévois une récompense lorsque la tâche à accomplir est finie, une glace, ou un film peut-être ? (Attention : 1) la glace ne s’applique pas toujours si ton but est de perdre du poids, 2) je précise bien film et pas série parce qu’un film dure de 1h à 3h alors qu’une série c’est en moyenne 10h/ saison donc il vaut mieux éviter les séries)

12. Moins Penser.

Le pire ennemi de la productivité, c’est la procrastination. Donc la tendance à remettre à plus tard ce qui peut être fait de suite. Ne t’inquiète pas, c’est pas si grave, il y a plein de gens qui procrastinent ! Il se trouve que j’ai mené une petite enquête autour de moi, famille, amis, coachés. Et j’en ai tiré la conclusion la plus étonnante qui soit. Tu es prêt(e) ? Alors voilà : Le TEMPS que les gens qui procrastinent, passent à penser à ce qu’ils doivent faire, est supérieur au TEMPS qui serait réellement nécessaire pour exécuter et TERMINER la tâche en question. Tu suis ? Preuve mathématique… Tu as une lettre à écrire, depuis 3 semaines. La lettre, c’est 10-15 minutes, allons même jusque 20. Et tous les jours, tu y penses, du genre “Oh, j’ai encore ça à faire”. “Je pourrais commencer demain”. Tous les jours, une minute, deux fois par jour… Total 2 minutes, pendant 3 semaines, donc 21 jours… Total 21 X 2 = 42 minutes. C’est plus du DOUBLE de ce qu’il ne faut réellement ! Et ça c’est sans compter la part d’énergie drainée par ton subconscient qui lui aussi est au courant que tu DOIS exécuter une tâche mais que tu repousse l’échéance. Conclusion : la procrastination ne sert à rien. Quand tu acceptes d’exécuter une tâche, coupe-la en autant de morceaux que nécessaire, et fixe des plages horaires précises puis exécute les micro-tâches sans te poser de questions, mais surtout sans trop penser !

13. Mieux s’alimenter.

Il y a beaucoup à dire, et ça pourrait être le sujet d’un autre article. Des études ont prouvé que certains aliments permettait d’avoir l’esprit plus vif, des maux de tête en moins, et plus d’énergie en général, donc une meilleure productivité. En attendant l’article dans lequel on détaillera l’importance de l’alimentation sur la physiologie, mange healthy (des produits sains et variés), mange aux mêmes heures, et bois un minimum de 1,5L par jour. Si ce n’est pas déjà dans tes habitudes de vivre comme ça, tu verras toi-même à quel point c’est véritablement stupéfiant !

14. Limiter les écrans !

Depuis de longues années, nous avons été habitués aux écrans. Et nous avons développé une sorte de dépendance, aux images, aux messages, à… la vie des AUTRES, pas à la notre ! Attention, je ne diabolise pas les écrans, tu m’as connu grâce à eux ! Mais je veux attirer ton attention sur le fait que tout écran fait parti d’un système qui veut par tous les moyens monopoliser ton attention mais surtout t’influencer. C’est pour ça qu’il faut fixer des limites et définir un cadre dans lequel tu les utilises. Il faut savoir précisément de quelles informations tu as besoin de te nourrir. Mais sache que même si tu ne te nourris que d’informations positives, il arrive un moment où il faut arrêter de consommer et aller produire ! Il faut arrêter de regarder et aller faire ! C’est important de chercher l’inspiration, mais une fois qu’on la trouvé, il faut agir ! C’est aussi ça être productif.

15. Respecter le Temps de Travail.

La légende du Multi-Tasking doit mourir ici ! J’y ai longtemps cru moi aussi, à la possibilité de faire plusieurs choses à la fois. Mais la réalité c’est qu‘on ne fais jamais aussi bien une chose que quand on lui donne toute notre attention. Donc tant qu’on a pas atteint les objectifs entourés avec la couleur 1, pas de téléphone, pas de séries, pas d’appel, rien de tout ça ! Pour ma part, j’ouvre les réseaux les matins de semaine, généralement après de ma séance de Sport pour envoyer un message positif et encourageant à toute la communauté mais rien de plus avant d’avoir accompli l’ensemble des taches de mon premier 1/3 de journée. (Je coupe ma Journée de travail en 3 sections de 3h, ça aussi on en parlera bientôt donc reste branché(e))

Checkpoint : Reprenons le point 6. À la suite ce de que tu viens de lire, tu dois déjà voir les choses différemment, normalement. Maintenant reprends les questions du 1 et du 2, essaie d’y répondre à nouveau et constate la différence.

16. Y aller Step by Step :

Même si je te donnais le meilleur gâteau du monde, tu n’essaierais pas de le manger en une bouchée. Alors si tout ça te parait trop grand ou trop gros, choisis 2 ou 3 points seulement pour débuter. Car ce n’est effectivement pas du jour au lendemain que tu vas pouvoir changer toutes tes habitudes.

17. Changer d’environnement.

Il est moins difficile de changer ses habitudes lorsque l’on change en même temps d’environnement. Par exemple tu prends une semaine de vacances. Non… pas forcément chez de la famille, ou chez des amis mais dans une ville ou même un pays différent (bon c’est vrai que ces derniers temps ce n’était pas trop possible lol). Tu prépares ton projet d’avance, tu fixes tes objectifs et pendant cette semaine-là, tu décides d’organiser ta vie autrement. Et si tu n’as nulle part où aller pour X ou Y raison, décide de changer de lieu de « travail », par exemple ne travaille plus de chez toi mais vas à la bibliothèque municipale, au Starbucks ou dans n’importe quel espace de coworking que tu peux t’offrir. Changer d’environnement c’est changer de repères donc casser ses automatismes.

Pour résumer (en 4 points)

  1. Ta productivité commence par ton hygiène de vie, il faut manger, boire et dormir correctement et assez.
  2.  Il te faut savoir précisément ce qui est au programme, (savoir ce que tu dois faire, dans quel ordre, et pourquoi) avant de commencer ta journée.
  3.  Pour chacune des tâches que tu auras à exécuter, il faudra le faire sans distraction donc sans écrans ni autre sources de perturbation. (Si tu as besoin de te détendre ou de voir tes proches, fixe une heure pour le faire mais mets des limites.)
  4. N’hésite pas à changer d’environnement pour t’aider à créer de nouvelles habitudes.

Cet Article t’a plu ? Alors partage le avec un(e) ou plusieurs ami(e)s ! 

***** BONUS *****

J’ai rassemblé pour toi, et avec grand plaisir, tout ce qui te permet de démarrer ton changement. Ce bonus sera pour toi, j’en suis sûr, un ÉNORME avantage, comme point de départ à ton évolution ! 💪😁

Apprentissage : Les gens qui réussissent apprennent en permanence.

Défi : Personne ne connait ses véritables limites, donc chaque défi c’est l’occasion de grandir.

Difficile : Les gens qui réussissent travaillent plus que les autres

Environnement : Les gens qui réussissent se plongent dans un environnement favorable à la production, quelle soit artistique, professionnelle ou personnelle…

Objectifs : Il ne peut y avoir de réussite si il n’y a pas d’objectif préalablement défini ! Oui, les autres s’empressent de te juger, parce que tu as osé. Mais, ils ont osé quoi, eux ?

Plaisir : Les gens qui réussissent aiment ce qu’ils font, ils sont donc forcément plus motivés que les autres.

Temps : Les gens qui réussissent ne perdent pas de temps. Il n’y a rien de plus précieux que le temps.

Ténacité : Avant de savoir marcher, tu es tombé plusieurs fois. Pour la productivité, c’est pareil, rien n’arrive du jour au lendemain.

Valeur :Tout, autour de toi, peut avoir de la valeur, les gens, les collègues, le sourire, la famille, ton animal de compagnie, le plaisir, les voyages, le temps….

Business & Productivité Uncategorized